Sneakers

Sneakers, ce n’est pas juste le nom d’une barre chocolatée mais également celui de chaussures souvent décrites comme « classe mais cool » D’abord chaussures de sport devenues icones des plus grands exploits sportifs, elles ont été récupérées par le monde de la musique et de la street culture pour revendiquer son appartenance. Leur démocratisation s’est encore accrue grâce aux multiples rencontres, depuis les années 2000, entre luxe et sportwear. Elles ont maintenant rejoint la plupart des vestiaires hommes et femmes, des plus chics aux plus casuals.

sneakersLorsque l’on commence à s’intéresser au style et aux sneakers, il est préférable de commencer par le plus facile. Les sneakers ont cet énorme avantage d’être polyvalentes, faciles à porter et à marier avec son dressing (exit la paire fluo).
Pour pouvoir éviter les fausses notes dans son style, il faut déjà en connaître quelques bases, notamment la taille : low, mid et high.

Les sneakers low

Les sneakers basses, dans un ton uni, sont de loin les plus répandues. Le choix des matières fait alors toute la différence, ainsi que les détails sur les finitions qui doivent être parfaites. Nike, Adidas et Puma tiennent le haut de l’affiche en termes de ventes commerciales mais vous pouvez trouver des marques plus discrètes qui confectionnent des sneakers de très bonne facture, avec des recherches couleurs et matières de grande qualité : Buttero, Hummel, National Standard, Clae Mcqueen, etc.

La sneaker peut être déclinée selon son « type » ou son style, les plus connus étant le type sportwear avec les Air Max ou New Balance, le type running avec les Flyknit Racer ou les Free Run, le type « confort » qui allie le côté sportif de la basket et le confort d’un chausson comme les Nike Air Presto ou Adidas UltraBoost et enfin il y a toutes les sneakers difficilement classables : Adidas Superstar, Air Force 1, Puma Suede, Stan Smith, Reebok Classic, etc.

Les sneakers mid

sneakers midCette paire se situe à mi-chemin entre la paire de sneakers basse et la paire de sneakers haute. Plus concrètement la tige de la chaussure monte un peu sur la cheville. Elles maintiennent parfaitement le pied et la cheville et sont déjà une belle étape avant les grosses et belles sneakers montantes.
Suivant l’ouverture cheville, mieux vaut éviter de chercher à y rentrer le pantalon ou le jean. Prêtez attention aux détails, les empiècements et fermetures de certaines sneakers, si elles sont de qualité, mettent vraiment bien en valeur la chaussure.

Les sneakers high

sneakers highLà c’est du lourd, on n’est plus dans la sneaker timide : les modèles high sont plutôt la Rolls Royce des sneakers. Elles sont souvent beaucoup plus abouties et recherchées, un petit concentré de créativité et de savoir-faire, mais pas toujours facile à accorder avec son vestiaire. Les créateurs s’y attaquent avec bonheur et livrent parfois quelques bijoux.
Ce sont également des sneakers dont le prix peut vite être carrément vertigineux, mais quand on aime on ne compte pas, si ?
Les sneakers high s’accompagnent rarement d’un jean brut qui peut vite enfermer dans un style trop hip hop si ce n’est pas recherché. Les pantalons plus formels maximisent l’effet contraste, tout comme les matières plus originales comme le daim, la laine, le coton, etc.