Les siestes electroniques : une sieste du dimanche pas comme les autres

les siestes electroniques

Le dilemme du dimanche, c’est qu’on se dit souvent que ça serait bien de faire quelque chose de notre dernier jour du week-end, mais qu’en pratique, on est souvent pris d’une grosse flemme pour se bouger. Heureusement, avec les Siestes Electroniques, vous pouvez vous cultiver en position horizontale, paisiblement allongé dans le jardin du Musée du Quai Branly. Car ce festival atypique et un brin ethnographique explore notre patrimoine sonore et  fait dialoguer les cultures en musique.

La bonne idée ne vient pas de Berlin ou New-York mais des nos proches voisins toulousains, qui exportent depuis trois ans leur manifestation musicale à Paris. Loin des line-ups homogènes des festivals de l’été, les Siestes Electroniques se démarquent par une programmation exigeante, sans rien perdre en convivialité.

Une fois encore, c’est le Quai Branly qui accueillent les Siestes Electroniques à Paris. Installés dans les gradins du jardin d’été au milieu d’une végétation luxuriante, le voyage peut commencer. Cette année, musiciens et Dj de talent s’emparent des collections audio du musée, soit plus de 5000 cds de musiques venues du monde entier où les chants yiddish côtoient les battles vocales d’inuits. Passés par les logiciels experts des musiciens, les cris chamaniques et percussions caribbéenne  remixés à la sauce électro vous offrent un dépaysement sonore garanti.

Promis, vous allez pouvoir dormir sur vos deux oreilles…

Siestes Electroniques
les 7, 14, 21 et 28 juillet 2013 de 16h à 18h
événement gratuit 

Musée du Quai Branly
35,  quai Branly 75007

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *